Nouveauté Epistémologie du dessin

Epistémologie du dessin

Une réflexion projective sur les enjeux comme les perspectives du dessin contemporain.

42 €

Pensé comme la somme de discussions pluridisciplinaires, cet ouvrage rend compte de la démarche épistémologique entreprise par Agnès Callu afin de comprendre le dessin, dans un espace hexagonal traversé par les effets de la mondialisation, depuis le tournant des années 1880 jusqu’au « présent ». Convaincue - actualisant la pensée du philosophe nietzschéen et critique d’art Gaëtan Picon - que seule une réflexion unissant Théorie et Création est profitable, elle invente un espace de dialogue où, respectant la méthode du débat contradictoire progressiste et selon un rythme ternaire, elle envisage avec ses invités : les pratiques culturelles du dessin ; les interprétations proposées par une communauté scientifique ouverte aux sciences humaines et sociales comme à celles dites dures et exactes ; les auto-récits des créateurs qui « disant » leur travail, qualifient le statut du dessin dans le procès de son élaboration. État des travaux d’un séminaire de cinq années, ce livre caractérise l’épiphanie esthétique, culturelle et politique au dessin laquelle, surgie au coude des années 2005, se fait le symptôme, quinze ans plus tard, d’une société désormais dessinée au contemporain.

Agnès CALLU Collection 360 pages ISBN : 978-2-7570-0447-0

Sommaire

Agnès Callu, Avant-propos
Agnès Callu, Le dessin contemporain, une hybridation esthétique des formes »
 I – Pratiques culturelles du dessin
Christine Phal, Le dessin, un “happening” socio-culturel ?
Eve de Medeiros, DDESSINPARIS, un salon personnel
Claire Combeau, Les Traces Habiles. Un observatoire des pratiques contemporaines du dessin
évelyne Deret, Collectionner. Histoire d’une passion
Sandra Hegedüs, Portrait chinois d’une collectionneuse
Silvia Neri,  Être curator de dessin contemporain : singularité et perspectives
Max Torregrossa, Le dessin : des galeries, un marché
Christophe Dard, Les galeries à Paris aux entours de 2015. Avec ou sans le dessin ?
Barbara Soyer et Sophie Toulouse, The Drawer, enjeux et perspectives
 II – Lectures pluridisciplinaires du dessin
Lizzie Boubli, La critique génétique face au processus graphique à l’époque de la première modernité
Jan Blanc, Dans le chaos des couleurs. De l’improvisation dans les arts du dessin
Bernard Vouilloux, Michaux, ou le dessin entre trait et phénomène
Luc Vigier, Aragon dans le dédale à dessein : entrée, sortie et retour
Carole Aurouet, Le dessin chez Jacques Prévert : analyses génétique et cinématographique
Lam Lê, Le storyboard, ou le fantôme graphique d’un film
Bruno Teocoli, Entrer en politique — Dessiner la pensée
Emmanuel Gabellieri, Taoïsme et peinture chinoise chez Simone Weil et François Cheng
Yolaine Escande, Théories des arts graphiques chinois : peindre, c’est “écrire l’intention”
Pierre-Philippe Jandin, Forme, force, figure. Les conditions d’une lecture sensible
Frédéric Menager, Abstraction et signe : une lecture du formalisme de Kandinsky
Claude Mesmin (avec Philippe Wallon), Le dessin en psychologie clinique
Virginie Megglé, Psychanalyse et dessin, un dessein (pas tout à fait) comme un autre
Agnès Roby-Brami, Le dessin, trace géométrique du mouvement humain
Jean-Paul Delahaye, Comme la photographie, le dessin fractal est un art
 III – égohistoires de créateurs
Gisèle Bonin, Autorécit d’une pratique
Alexis Yebra, Notes esthétiques et sociales
Sépànd Danesh, Hieroglitch. Le dessin comme expérience heuristique
Agnès Callu, Les dessins d’Alfred Normand (1822-1909) : “images de pensée” d’un architecte
Agnès Callu, Léon Bakst : gestes et regards d’un contemporain extrême
Agnès Callu, Le trait Mallet-Stevens : épiphanie du géométral
Agnès Callu, Jean Dubuffet et Gaston Chaissac : autour du collage
Agnès Callu, La machine optique de l’architecture : desseins et dessins de Jean-Paul Jungmann
Agnès Callu, François Réau ou le silence des arbres
Agnès Callu, Siamo in tre
Agnès Callu, Sur l’exposition de Jean Bedez, “Le Ciel nous Observe”
Agnès Callu, Chair politique. Autour des sculptures de Franck Sadock
Agnès Callu, Vincent Corpet. Une polygraphie de l’austère jouissance


Dans la même collection...