Luminitza C. Tigirlas, d’origine roumaine, née en Moldova orientale, est une survivante de l’assimilation linguistique dans l’URSS. Elle a publié d’abord en roumain, langue maternelle sertie dans l’étrangère graphie cyrillique en République de Moldova d’avant la chute du Mur. Sa langue ravine sur ces traces traumatiques. Française d’adoption depuis janvier 2000. Écrivaine de langue française, membre de la M-é-l et de la Société des Poètes Français, docteure en psychopathologie de Paris-Diderot Paris 7. Après avoir exercé vingt années à Paris et à Lyon, elle est psychanalyste trilingue à Montpellier.

Elle a publié des livres de poésie dont Eau prisonnière, (Jacques André éditeur, 2022) ; Par l’aiguille du sel, (Du Cygne, 2021) ; Ici à nous perdre, (Du Cygne, 2019) ; Nuage lenticulaire, (Encres vives, 2019) ; Foherion, (Triages / Tarabuste, 2019) ; Noyer au rêve, (Du Cygne, 2018) ; des essais littéraires : Fileuse de l’invisible—Marina Tsvetaeva, (De Corlevour, 2019) ; Avec Lucian Blaga, poète de l’autre mémoire (Du Cygne, 2019) ; Rilke-poème. Élancé dans l’asphère (L’Harmattan, 2017) ; de la fiction : Le Pli des leurres, Z4 éditions, 2020.

Sites personnels :

http://luminitzatigirlas.eklablog.com/

http://www.m-e-l.fr/luminitza-c-tigirlas,ec,1490

Site personnel : http://luminitzatigirlas.eklablog.com/